VILLA BI-JOUX

EXTENSION D’UNE MAISON
AU TOUQUET


Le site se situe au sud de la commune du Touquet Paris-Plage,
à proximité immédiate
des parcours du golf de la forêt.
Très boisé, le terrain est constitué principalement
de pins maritimes mais également de feuillus
comme des chênes et des frênes.
Le projet ne prévoit aucune coupe d'arbres
à hautes tiges puisque l'extension reste limitée
aux abords immédiats de la villa existante.

Le projet prévoit la création de deux extensions contemporaines,
ouvertes sur le domaine, et attenantes à la villa existante
construite dans les années quatre-vingt
qui fera également l’objet d’une amélioration thermique
par l’adjonction d’une isolation extérieure.
Côté rue, la première extension,
permet de créer un espace d’entrée à part entière.
Surmontée d’une toiture terrasse, cette nouvelle entrée réorganise
les flux et permet de créer une distance
avec l’entrée de la villa voisine
tout en conservant l’espace de circulation partagé.
Côté Forêt, une seconde extension également de plein pied,
mais cette fois tournée vers la nature
et la pinède jouxtant les parcours de golf
permet d’agrandir de manière significative l’espace de séjour.
Afin de libérer l’angle vers le jardin
de cette extension de toute structure porteuse primaire,
un portique surhaussé est créé.
Ce dernier ainsi que les quelques murets
créés au ras du sol se prolongent sur quelques mètres
dans le jardin telles des racines qui viennent ancrer
la construction dans son environnement verdoyant.
Une couverture en ferronnerie fait à la fois
office de brise soleil et permet de générer de l’ombre
sur une partie des terrasses extérieures.

 Afin de dissocier les deux villas mitoyennes,
il a été décidé d’effacer l’aspect extérieur
en briques rouges sur la villa.
Aussi, les extensions et la partie existante
seront recouvertes d’une isolation thermique
par l’extérieur et d’un enduit blanc.
En partie supérieure,
les toitures existantes traditionnelles
seront également sur-isolées afin d’améliorer
nettement les performances thermiques du bâtiment.
Afin de souligner l’entrée de l’habitation,
il a été fait le choix d’appliquer au droit
de la porte principale un aplat d’une matière noble.
Depuis la rue, cet élément incrusté
qui se distingue subtilement de l’enduit blanc
tout en mettant en valeur la nouvelle façade.
Les volets en bois permettent d’identifier
les parties existantes réhabilitées des parties nouvellement créées.
Pour une question de finesse et un aspect contemporain,
les menuiseries extérieures; portes et fenêtres,
et les habillages associés sont prévus en aluminium de ton blanc.
Les couvertines seront traitées en harmonie avec les teintes des volumes
sur lesquels elles se positionnent,
à savoir dans un ton blanc également.
Les descentes d'eaux pluviales feront l'objet
d'un traitement en harmonie avec la construction.