VILL'A CONDIMENTATIONS

VILLA INDIVIDUELLE
AU TOUQUET

Ce projet se situe sur la commune du Touquet-Paris-Plage,
à l'angle de l'Avenue de la Reine Victoria
et de l'Avenue de l'Atlantique.
Avec au nord-ouest le centre-ville
et au sud-est le domaine du Paradis Thérèse,
ce secteur est caractérisé par une densité
de bâti intermédiaire entre celle plus importante
du lotissement dessiné par Raymond Lens
et celle moins importante
de l'habitat se développant en forêt.
Alors qu'au cœur de la forêt,
c'est la nature qui domine,
ce secteur, en marge de la forêt composée du Touquet,
est défini par un caractère principalement résidentiel
où construction et végétation prennent une place équivalente
en termes d'impact visuel.
L'implantation des habitations le long
de l'Avenue de la Reine Victoria s'organise essentiellement
par un léger retrait des constructions.
La villa actuelle est construite sur la partie nord
de la parcelle avec une libre circulation autour.
D'importants massifs d'arbres et d'arbustes protègent
l'intimité du jardin se développant à l'angle de ces deux rues.
L'accès à la villa s'effectue au nord-est
de la parcelle par une allée carrossable donnant
sur l'Avenue de la Reine Victoria.
Avec un plan marqué par une symétrie,
son architecture traditionnelle et sa toiture à croupes,
la villa actuelle qui date du début des années quatre-vingt-dix
est relativement discrète en comparaison
avec certaines de ces voisines plus massives.


Les différentes interventions sur l’habitation existante,
marquée par sa composition assez classique,
permettent à la fois de repenser les espaces de vie intérieurs
autour d’éléments pivots tels que l’escalier
ou le foyer mais également et surtout de redessiner
la relation du bâtiment avec
ses nouveaux traitements extérieurs.
La mise en place de légères extensions pour certains espaces,
comme la suite des parents
et la cuisine salle à manger
sont une partie du projet.
En effet, ces petits "condiments" viennent ajouter du relief
à l'ouvrage existant et répondent à des besoins du programme.
Le garage entre également dans cette composition
en se glissant sous l'un d'eux
et sa terrasse attenante aménagée
et orientée suivant les zones d'ensoleillement.
Par ailleurs,
en raison d’une orientation au sud du jardin,
la principale "extension-condiment" s’ouvre comme un tiroir,
dont les lignes sont les plus simples possibles
et sont reliés à l’habitation par de nouveaux éléments fins
comme pour évoquer un développement et un prolongement
de l’espace de vie dans le jardin.
Cela permet de créer et délimiter
des espaces extérieurs distincts, de loisir,
de contemplation et de détente en relation
avec la piscine au cœur de la composition.
Ces deux volumes proches mais distincts,
que sont cette extension vitrée et la piscine,
rentrent en dialogue et illuminent
le nouvel ensemble d'effets et de lumière.

  • PHOTOS
  • CHAINE YOUTUBE
  • PLANCHER EXISTANTE REHABILITE : 128 M2- 41 M2 ETAGE
  • SURFACE PLANCHER CREEE : 31 M2
  • ANNEE DE REALISATION : 2017-2018