NO BREAK SITE

MAISON INDIVIDUELLE
LA MADELEINE / MONTREUIL

Ce projet est la réalisation d'une petite habitation,
située Impasse des Glacis
sur la commune de La Madelaine-sous-Montreuil.
Cette commune est marquée par son ambiance pittoresque,
verdoyante et de bocage caractéristiques
de la vallée de la Canche et du Montreuillois.
La parcelle est en située à l'est de la commune,
sur les hauteurs au pied du glacis des remparts de Montreuil-sur-mer.
Les constructions de la commune forment
un tissu à dominante résidentielle, peu dense
laissant une place importante à la végétation.
Ces habitations reprennent l'architecture
des maisons traditionnelles de campagne du Montreuillois
à savoir la toiture en tuiles rouge orangé
à deux pans de 45° voire davantage,
une typologie de longère, et des façades souvent claires.


La maison utilise ainsi les codes
de l'architecture vernaculaire de la vallée de la Canche
tels qu'une organisation en deux ailes distinctes,
un respect des gabarits existants,
ou encore le choix d'une forme archétypale
caractérisée par une toiture à deux pans,
afin de s'intégrer avec respect et sobriété
dans son environnement et dans le grand paysage.
Bien que l'habitation soit très peu visible
depuis le chemin de ronde et l'ouest de la citadelle,
le choix d'exprimer la contemporanéité du projet
essentiellement dans l'organisation et le déploiement
des espaces intérieurs semble être la solution la plus appropriée
vis à vis du caractère pittoresque de ce secteur.
Néanmoins, la forme et les dimensions des baies
permettent à la fois au projet de s'ouvrir davantage
selon l'orientation mais aussi et surtout de générer
et cadrer des vues sur différents paysages comme
le bocage à l'ouest et aussi le rempart au sud et à l'est.
L'implantation de la construction au nord-est
sur la parcelle permet donc à la fois au projet
de privilégier un rapport au jardin au niveau de l'orientation sud-ouest
mais également de conserver des espaces de respiration
et de mettre en place des zones de verdure entre les édifices mitoyens.
L'implantation de l'habitation permet
la préservation de la végétation existante :
les arbres, les arbustes et les haies.


Les matériaux extérieurs employés pour ce projet
correspondent aux critères de l'architecture locale
à savoir une tuile terre-cuite rouge orangé pour les toitures,
un enduit de couleur claire pour les parois verticales,
des menuiseries en bois et peintes en blanc
et la présence de volets en bois colorés.
Le choix d'une ossature en bois pour l'habitation
permet de limiter l'empreinte écologique du projet
et les nuisances du chantier.
Seules les fondations et la dalle du rez-de-chaussée
seront réalisées en béton.

  • PHOTOS
  • CONSTRUCTION : 144 M2
  • ANNEE DE REALISATION : 2017