COD-SECOND

RESTRUCTURATION ET EXTENSION
AU TOUQUET


Le terrain se situe sur la commune du Touquet Paris-Plage,
Avenue Louis Quételart.
L'intégration pointilleuse des constructions dans l'environnement
constitue l'un des points essentiels à l'origine
de la qualité urbanistique et paysagère de ce secteur.
Ainsi, les habitations sont implantées en retrait
marquée par rapport aux voiries
afin de préserver une nature toujours au premier plan.
Les rues larges, bordées d'allées piétonnes
et pistes cyclables,
s'organisent selon les tracés hérités à la fois
du début de la station (Avenue du Château,
accès historique depuis le XIXème siècle)
et du plan d'aménagement plus paysager
(Avenue Quételart, tracée après la seconde guerre mondiale).
Très boisé, le terrain est constitué principalement
de pins maritimes mais également
de feuillus comme des chênes et des frênes.
Le projet prévoit de minimiser la coupe d'arbres à hautes tiges
puisque l'extension prévue est située
sur la partie du terrain la moins boisée.
La villa existante, dessinée par l'architecte Louis Quételart
et construite dans la première moitié du vingtième siècle
est totalement préservée dans sa géométrie d'origine
et fera l'objet d'un ravalement.


Selon les besoins du propriétaire,
le projet présente la création d'un garage
attenant à la villa surmonté de deux chambres.
L'implantation de l'extension au nord-est de la villa existante
permet donc d'une part de limiter la coupe d'arbres à hautes tiges
et d'autre part de placer l'extension plutôt en second plan
en fonction des principaux points
de vue de la construction depuis l'espace public.
Ainsi, le projet s'établit en retrait
affirmée depuis l'Avenue Quételart.
La densité de la végétation à cet endroit permet l'intégration
et la dissimulation partielle du projet depuis la rue.
De la même manière,
depuis le jardin situé au sud-ouest de la villa,
l'extension apparaît également en second plan.
Cette implantation particulière permet d'autre part
de limiter les points de contact avec la villa existante,
qu'il s'agit ici de préserver.
Par ailleurs, la composition verticale de l'extension réinterprète
les principes lisibles sur la villa d'origine.
En partie basse,
sur l'existant comme sur l'extension,
se trouve les masses claires en enduit peint.
En partie haute,
se trouve les masses plus sombres et plus complexes,
toitures pour l'existant,
bardage en bois pour l'extension.

  • PHOTOS
  • EXTENSION : 41 M2
  • REAMENAGEMENT : 186 M2
  • ANNEE DE REALISATION : 2018