ASTROLABE

EXTENSION
AU TOUQUET

Le terrain concerné se situe sur le Touquet Paris-Plage,
au cœur de la partie centre-ville du lotissement
dit « Daloz » caractérisé par son plan en damier
et situé entre le Boulevard du même nom et le Boulevard Jules Pouget.
Ce secteur du centre-ville est caractérisé par
un tissu urbain aux parcelles étroites et profondes
et par un équilibre entre villas balnéaires
construites tout au long du XXème siècle
et immeubles construits essentiellement
dans la seconde partie du XXème siècle.
La villa intitulée Sainte Bernadette, construite en 1904
et à la typologie verticale caractérisée par
son architecture balnéaire typique de cette époque,
possède une façade de catégorie 1 en pierre locale de Baincthun
entrecoupée de bandeaux horizontaux de briques de teinte rouge
que le projet s'attache à maintenir et à valoriser.


La construction projetée, qui prévoit de transformer
cette villa unifamiliale en petit immeuble
de 4 appartements de standing,
envisage son extension sur l'arrière et sur le côté
est en comblant la « dent creuse » actuelle.
Le projet présente une opportunité de revalorisation de cette villa,
qui présentait un état sanitaire préoccupant
et nécessitant une intervention en raison de plusieurs pathologies.
La façade du projet, en retrait par rapport à
celle de la villa actuelle conservée,
permet de souligner un contraste entre
architecture balnéaire typique du début du XXème siècle
et une architecture contemporaine qui s'en inspire.
Côté rue, les jeux de volumes et les lignes de cette façade contemporaine
en second plan ne sont, en effet, pas sans évoquer
les toitures complexes de la villa d'origine.
Résolument verticale, la circulation créée et placée
dans la partie nord-est du projet est mise en valeur en façade
par une ouverture étroite et filante.
Comme un rappel aux lignes horizontales marquées sur la villa d'origine,
des éléments fins et horizontaux au niveau de la faille de circulation
soulignent cette ascension verticale souhaitée.
En partie haute, les volumes des toitures permettent au projet
de décliner la toiture en brisis existante et de la réinterpréter.
Au-dessus de la lucarne existante conservée côté ouest,
deux ouvertures en toiture, très discrètes depuis la rue,
reprennent les éléments de langage de la façade
sur rue dans sa globalité à savoir notamment
les notions d'alignement vertical, et de dissymétrie.
L'ensemble des éléments de modénature de la façade nord existante
donnant sur la rue seront repris et remis en état à l'identique.
Côté jardin, la façade sud est moins contrainte
par la dualité « existant préservé » et « projet » de la façade nord.
Aussi, c'est dans la volonté, de créer des espaces intérieurs
et extérieurs de qualité pour chaque logement,
et d'optimiser l'apport de lumière naturelle
dans ces plateaux, qu'a été conçue cette façade.
Cette dernière reprend néanmoins les éléments de composition
d'une façade « classique » avec un soubassement ici incarné
par les 2 premiers niveaux plus massifs,
une partie principale marquée par un jeu de volumes
donnant du relief et une sensation de mouvement à l'ensemble,
et enfin un attique, en retrait,
et ici caractérisé par les volumes sous toiture.

  • PHOTOS
  • CHAINE YOUTUBE
  • SURFACE PLANCHER EXISTANTE REHABILITE : 280 M2
  • SURFACE PLANCHER CREEE : 415 M2
  • ANNEE DE REALISATION : 2018